La plantation des Bruyeres

L'exposition

Il est préférable de choisir un endroit  ensoleillé pour obtenir une meilleure floraison et une meilleure  couleur de feuillage.
La mi-ombre n’est pas souhaitable car les floraisons seraient appauvries.


Le Sol

Une bonne terre de jardin, plutôt légèrement acide, c’est à dire sans calcaire ; une terre légère (sable, limon) contenant peu d’argile car les racines sont très fines et très fibreuses. Cette terre devra contenir des matières organiques (terreau de feuille, tourbe…) de manière à mieux retenir l’humidité.
 
Dans les terres lourdes, on ajoutera de la tourbe et du sable en mélange afin de l’alléger. Les bruyères d’hiver s’accommodent mieux des sols lourds (Erica carnea et darleyensis).


La plantation


On plante toujours les bruyères en mottes à cause des racines qui forment une masse dense et serrée.
 
Tremper la motte dans l’eau pendant 3 minutes avant la plantation.
Faire un trou un peu plus gros que la motte dans un sol qui est exempt de mauvaises herbes et qui aura été préparé à l’avance. Mettre 2 à 3 poignées de tourbe au fond du trou et planter profond de manière à recouvrir légèrement le dessus de la motte. Ne pas tasser, l’eau fera son travail.
 
Disposer un paillis autour de la plante après l’arrosage. Celui-ci sera composé d'écorces de pins broyées, sapinette… Il atténuera la levée des mauvaises herbes et maintiendra l’humidité en été.
Espacer les bruyères d’une distance de 20 à 30 cm selon les variétés pour obtenir un effet intéressant.


La taille

​ 
Il faut tailler la bruyère tous les ans pour garder un aspect compact et se garantir une meilleure floraison. Il faut épointer les tiges au-dessus du vieux bois, c’est à dire enlever la pousse de l’année passée, de préférence au mois d’avril avant le départ de la végétation.
 
Nous vous souhaitons pleine réussite dans vos plantations